La lecture en prison

“Dans la vie extérieure au monde carcéral, chacun peut en faire l’expérience, le livre apporte avec lui des paysages, des personnages, des histoires, des voix, des pensées, des émotions. Il chasse l’ennui, comble le vide, rompt l’isolement. On peut aisément concevoir que sa nécessité est d’autant plus grande dans l’univers déshumanisant de la prison. Plus que jamais se vérifie alors la vérité de la formule : « Lire, c’est vivre ».”
Jean-Baptiste Para