Le projet médiathèque

Dès les années 2000, Lire C’est Vivre a mis en place un système informatisé de gestion des bibliothèques.
Lire C’est Vivre poursuit ce projet ambitieux de long terme pour faire entrer les nouvelles technologies dans les bibliothèques de la prison, afin qu’elles se transforment en médiathèques. Après l’arrivée des CD en 2014, Lire C’est Vivre a continué de travailler à l’élargissement des supports et services proposés dans les bibliothèques.

Ainsi, 4 bibliothèques proposent des équipements audiovisuels : bornes d’écoute, piano, téléviseur et lecteur DVD.
L’une des médiathèques est équipée d’un matériel de projection professionnel : vidéoprojecteur, écran de projection, plafond sonore, rideaux occultants…
L’association a contribué à l’équipement de vidéoprojection professionnel de la salle polyculturelle de la Maison d’arrêt des Femmes.

Pour aller plus loin, Lire C’est Vivre a entrepris la mise en réseau de l’ensemble des bibliothèques avec la bibliothèque centrale.

Les médiathèques sont également équipées d’ordinateurs de consultation permettant l’accès à des ressources d’auto-formation telles que le logiciel de langue Assimil.
La législation ne permettant pas l’accès à internet en détention, il est nécessaire de développer des ressources de formation et d’information qui ne nécessitent pas de connexion internet. Dans un monde où tout passe par internet, c’est un défi ! L’équipe de Lire C’est Vivre en lien étroit avec l’Administration Pénitentiaire met tout en œuvre pour initier des partenariats avec des fournisseurs de ressources numériques prêts à adapter leurs produits.