Edito

Bienvenue sur le site de Lire C'est Vivre.

L'association Lire C'est Vivre a pour objet le développement de la lecture en milieu carcéral, selon les modes d'action, tel qu'ils existent déjà ou qui sont à imaginer ou à susciter:
  • la création et le fonctionnement des bibliothèques ou des lieux de lecture dans les centres pénitentiaires, aujourd'hui à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, par des professionnels assistés de détenus auxiliaires-bibliothécaires qui assurent aux détenus l'accès aux divers médias: livres, CD-ROMs, vidéo, ...
  • l'organisation permanente d'une action culturelle autour du livre, de la lecture, de l'écriture et de l'image en liaison avec la culture environnante
  • la formation de toute personne chargée des livres ou de la lecture par des personnes ou organismes compétents
En outre, l'association a pour but de sensibiliser l'opinion publique à l'importance et aux conditions particulières de la lecture en détention et de défendre ses objectifs auprès des pouvoirs publics et de tout organisme susceptible d'apporter son soutien et son concours Voici ce qui est au cœur de notre action, exprimé par deux écrivains:
"Dans la vie extérieure au monde carcéral, chacun peut en faire l’expérience, le livre apporte avec lui des paysages, des personnages, des histoires, des voix, des pensées, des émotions. Il chasse l’ennui, comble le vide, rompt l’isolement. On peut aisément concevoir que sa nécessité est d’autant plus grande dans l’univers déshumanisant de la prison. Plus que jamais se vérifie alors la vérité de la formule : « Lire, c’est vivre ». Tout simplement parce qu’un roman, un essai historique, un livre de poèmes est un objet hospitalier : il est pareil à une porte toujours ouverte. Tout simplement parce qu’un livre a le pouvoir de susciter des objets, des lieux et des créatures absents, de leur redonner vie et présence. Cette vie libre, ces présences réelles, cette hospitalité même dont sont durement privés les détenus. Il y a là un enjeu humain considérable. Qu’une association ait à cœur de le prendre en charge, avec exigence et dévouement, cela mérite d’être connu et donné en partage." Jean-Baptiste Para
"Prendre connaissance des œuvres littéraires n'est ni un privilège réservé aux gens bien instruits, ni une distraction dont profitent les seuls oisifs. La littérature s'adresse à tous, et elle relève non du superflu mais du nécessaire. On peut certes vivre sans lire ... mais l'on vit mieux en fréquentant les oeuvres littéraires. Telle est en tout cas la conviction des bibliothécaires et animateurs de l'association Lire C'est Vivre... Sans toujours en être conscients, les prisonniers vivent en danger permanent "le carcéral leur mange le cerveau", écrit l’un d’entre eux. Condamnés à l’isolement et aux gestes répétitifs, ils sont privés d’autres moyens permettant le nécessaire élargissement de soi. Contre ce danger, la littérature permet de dresser un fragile rempart: en lisant, en commentant, en écrivant des textes littéraires, on crée un espace de liberté. Les barreaux ne disparaissent pas, mais, comme l’écrit un autre prisonnier, "nous avons osé être présent les uns aux autres ". Tzvetan Todorov, dans sa préface à l’ouvrage, Dans ma cellule j’ai fait le tour du soleil, collection de textes sous la direction de Geneviève Guilhem, co-édition Lire C'est Vivre-A.A.E.L., 2008
Recherche :

"Toute personne a le droit de prendre part à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent."

Article 27 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948.

Partenaires

Action soutenue par
la Région Ile-de-France

Logo Ile de France

Tous nos partenaires

Association Lire C'est Vivre
Maison d'Arrêt de Fleury-Mérogis
7 Avenue des Peupliers
91700 Fleury-Mérogis
France

Tél: 01 69 72 30 45
Fax: 01 80 37 37 65
lirecestvivre@wanadoo.fr

Accès et contact

Site sous Wordpress. Réalisation Laurent Millotte, Développeur Wordpress