“L’accès à la culture est un des éléments d’un parcours d’insertion ou de réinsertion d’une personne placée sous main de justice.
En lien avec les structures culturelles des villes et des départements et avec le soutien des services déconcentrés du ministère de la Culture et de la Communication, les services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP) pilotent une programmation d’activités adaptées à un public pris en charge en détention : arts plastiques, musique, atelier d’écriture, théâtre…” Lire la suite sur le site du Ministère de la Justice