Contes et légendes au Mali avec Ludovic Souliman

Les contes et légendes font voyager dans le temps et l’espace. C’est bien ce que nous a démontré Ludovic Souliman, en partenariat avec le pôle culture, en nous emmenant au Mali comme les oiseaux migrateurs.
Le décor était planté dans la bibliothèque du D2 : un bogolan, immense toile confectionnée par des artisans maliens et remplie de symboles liés à la nature et à l’homme.
Ludovic nous a charmés avec sa présence et son attention portée à chaque participant fasciné par sa voix et sa kalimba, petit instrument de musique à 4 cordes.
Nous avons survolé les Pyrénées pour atterrir dans un premier temps dans l’Espagne d’ Al Andalous avec les magnifiques jardins de Séville. Puis nous nous sommes dirigés vers le Rocher de Gibraltar qui s’appelait sous l’antiquité « colonnes d’Héraclès » car ce héros a voyagé jusque dans ces contrées éloignées de la Grèce. Les Colonnes ont reçu leur nom d’un des douze travaux d’Héraclès et plus particulièrement celui durant lequel il dut récupérer les bœufs de Géryon, monstre au triple-corps habitant dans « l’extrême Occident » pour les ramener à Eurysthée qui les offrit à Héra en sacrifice.
Après un arrêt en Afrique du Nord nous découvrons l’empire de l’empereur Keita, grand admirateur d’Alexandre le Grand. Les questions des participants ont fusé sur la signification des symboles mais aussi sur le travail du conteur et sur les sources orales des légendes. Bref une bonne introduction à la lecture de la mythologie grecque et d’Ulysse que nous allons entamer prochainement dans ce cercle de lecture.

Dominique, animatrice de cercle de lecture