“Créé et publié pour la première fois en 1996 par la section française de l’Observatoire international des prisons, le Guide du prisonnier paraîtra le 10 décembre 2020 dans sa cinquième édition. Véritable outil de défense contre l’inapplication de la loi et les atteintes à la dignité en détention, le Guide du prisonnier est l’ouvrage indispensable pour toute personne liée de près ou de loin au monde carcéral. Dans cet univers clos qui reste, depuis des décennies, le même espace de non-droit aux conditions de vie souvent dégradantes, des questions élémentaires se posent aux personnes détenues : que se passe-t-il à l’arrivée en prison ? Comment recevoir des soins adaptés ? Qui peut bénéficier de réductions de peine ? Comment intenter un recours contre l’administration pénitentiaire en cas de préjudice ? Ce sont quelques-unes des questions auxquelles répond le Guide du prisonnier, par un jeu de plus de mille questions-réponses qui couvrent l’intégralité du parcours pénitentiaire, du premier au dernier jour de prison. Les différentes étapes – entrer en prison, vivre en prison, sortir de prison – sont abordées successivement et donnent lieu à une explication claire de la règle de droit, confrontée à sa mise en œuvre au quotidien et illustrée par des témoignages, analyses et articles de presse.

Ce guide, outil unique pour défendre et faire avancer le droit en détention, est destiné aux personnes incarcérées, à leurs proches, aux professions judiciaires, aux intervenants en milieu carcéral et à tout citoyen s’interrogeant sur les droits des prisonniers. Afin que les personnes détenues y aient un accès le plus facilité possible, il leur est envoyé gratuitement sur simple demande, et mis à disposition de l’ensemble des bibliothèques pénitentiaires.

L’édition 2020 du Guide du prisonnier a été intégralement mise à jour et enrichie de nouveaux sujets, notamment les aménagements de peine, l’évaluation et la prise en charge de la radicalisation, les droits des personnes étrangères détenues, etc.”

Lire l’article sur le site de l’OIP